La bibliothèque en vadrouille n° 104


Date : 11 février 2017
Lieu : Les Halles, Espace d’art Contemporain (Porrentruy, Suisse)
Heure : entre 19h et 22h

L’absence de gouvernail ou Robert Filliou et la pirogue en liberté

 

La bibliothèque en vadrouille a pu assister à une présentation du singulier projet de Dorothée Thébert et de Filipo Filliger, intitulé L’absence de gouvernail.

Ce dispositif à mi chemin entre installation, théâtre-action et poésie visuelle convoque la mémoire de la pensée de Robert Filliou. Cet artiste français pour qui l’art est vif, vivant, vivace, a forgé tout au long de sa vie concepts & expressions (La Cédille qui sourit, l’Eternal Network, La Fête Permanente, L’Anniversaire de l’art,…) véhiculant les idées de relation, de création permanente en écho au quotidien de tout un chacun. « Tout est art, en permanence. Nourris de cette filliousophie, Dorothée Thébert et Filippo Filliger écrivent un corpus de textes foisonnants qui dessinent la trame de L’Absence de gouvernail.
Sous leurs impulsions, vous devenez les acteurs de cette expérience unique qui redonne au mot «communauté» sa valeur fondamentale. Une échappée roborative à la reconquête de la liberté intérieure et du potentiel créateur de l’action collective. » (in texte de présentation du projet sur le site Internet du TPR).

Le résultat de cette expérience est détonnant (étonnant), comme le souligne subtilement Katia Berger dans son article « Théâtre navigation à vue » (La Tribune de Genève, 22 mai 2015), « Jamais un coup de théâtre n’abolira le hasard ». Cet adage mallarméen quelque peu détourné, correspond bien à l’état d’esprit de ce projet qui pousse le spectateur à ne pas l’être. Au fil des diverses étapes qui s’enchainent dans un protocole intuitif, il occupe tour à tour, plusieurs fonctions qui le responsabilise et l’implique : acteur, cuisinier, peintre d’assiette, écoutant, lecteur,… Ici, le divertissement est pensant, il agit via le filtre de l’humour et du jeu, composante essentielle chez Filliou : si l’on joue, on s’amuse, donc on ne s’ennuie pas et ainsi la vie devient intéressante, dynamique, chaotique, soumise au hasard des rencontres.

Lecture (en anglais) d’Idiot-ci et idiot-là  par un participant :

0

0

0

 

La bibliothèque en vadrouille a tendu son micro pour récolter deux moments sur le vif  une lecture nourrie des divers écrits (events) inspirés de Filliou et de ses contemporains (G. Brecht, J. Beuys) , et l’explication du Principe d’équivalence via le filtre du café. Écoutez ici :

Lecture :

Explication du Principe d’équivalence : « Bien fait = Mal Fait = Pas fait »

0

En fin de « protocole », quelques minutes avant le début du repas collectif (des pâtes à la tomate, agrémentées des divers aliments choisis par le public tout au long de la cuisson de la sauce : ananas, artichauts, épices,…), nous avons pu échanger avec Dorothée et Filipo et trinquer avec les participants réunis autour d’une grande table installée dans la galerie.

Écoutez l’entretien :

Ce projet est soutenu par le Théâtre Populaire Romand de la Chaux-de-Fonds. Une seconde activation de L’absence de gouvernail est prévue le samedi 18 février à Porrentruy. Il a donné lieu à une édition très originale, à organiser soi-même publiée aux éditions Miami Books, publication dont un exemplaire a désormais rejoint la médiathèque. Un fonds spécialisé qui recense tout de même 46 occurrences sur Robert Filliou. Les découvrir ici.

0

Texte, entretien et photographies : Fabien Vélasquez
Remerciements : Philippe et l’équipe des Halles, Dorothée et Filipo, Anne et Violaine (TPR, La Chaux-de-Fonds), Pierre Soignon (Le Granit) et tous les participants anonymes à ce projet.