La bibliothèque en vadrouille n° 105


Lieu : Paris, Porte de Versailles Livre Paris, salon du livre
Date : 25 mars 2017
Heures : de 10h40 à 18h40

 

Zigzags  et rencontres dans les travées fourmillantes du salon

0

Halte 1 : François Angelier évoque Eric Losfeld

 

Première halte vers 12h, à proximité du stand de Radio France, François Angelier vient de terminer d’enregistrer dans les conditions du direct son émission Mauvais genre, nous bondissons vers le plateau et l’apostrophons, très disponible et disert, il évoque Eric Losfeld (10 occurrences dans le catalogue en ligne), cet individu iconoclaste, passionné, et authentique aventurier de l’édition : en témoigne le titre de son autobiographie rééditée récemment chez Tristram : « Endetté comme une mule ou la passion d’éditer« .

0

Halte 2 : Hakim Benchekroun au Pavillon du Maroc

Nous rencontrons ensuite Hakim Benchekroun, un architecte et plasticien qui a conçu le pavillon du Maroc, invité d’honneur de cette édition. Hakim commente cette architecture monumentale qui s’inspire de la calligraphie et qui offre au visiteur la possibilité de manière ludique, de découvrir la littérature contemporaine marocaine dans sa diversité (en langue arabe, berbère et française). Chaque passant peut constituer son palimpseste et le faire relier en arpentant à l’intérieur du pavillon (1753 cases : 800 contenus différents). Il prépare par ailleurs un travail photographique intitulé « Lost in Morocco » : une investigation du territoire à la recherche d’architectures coloniales oubliées. Hakim en profite à la fin de ce bref entretien pour nous suggérer de découvrir deux ouvrages en particulier : « Leur Maroc » (éditions Malika) et « Life before thinking : sur les pas du peintre Ahmed Yacoubi » de Latifa Serghini.

Légende : Abdellah Taïa interviewé à la sortie du Pavillon et l’ouvrage Florilège de la littérature orale marocaine.

  • A noter : L’exposition « Splendeurs de l’écriture au Maroc, Manuscrits rares et inédits » est à découvrir à l’institut du monde arabe jusqu’au 6 avril à Paris.
  • Et la Nuit spéciale de France culture durant le Salon.
  • Écoutez l’entretien avec réalisé Abdellatif Laâbi durant la Marché de la poésie 2016 (Halte 4) in la bibliothèque en vadrouille n° 78.

0

Halte 3 : Le Nouvel Attila

Halte ensuite sur le stand des éditions Le Nouvel Attila qui effectuent un authentique travail de défricheurs et de mise à disposition de textes singuliers. Benoit Virot (le grand timonier) nous présente d’abord la toute première collection dédiée à la littérature jeunesse consacrée à l’univers de Theodor Seuss Geisel (1904-1991) dont l’œuvre n’avait encore jamais été traduite en français. Il existe plusieurs dvd (transposition de son univers graphique en film d’animation) dont 2 disponibles à la médiathèque (à Delle et Belfort).

0

0

Il décrit ensuite quelques titres du label Othello, qui s’attache à mettre en valeur des textes plus expérimentaux : ainsi La Topographie anecdotée du hasard de Spoerri (cf. exposition en parallèle aux Abattoirs de Toulouse) et La peinture à Dora, un livre de F. Le Lionnais écrit en déportation qui « décrit chaque jour, pendant la durée de l’appel, qui peut durer quatre heures, un tableau différent du musée du Louvre, qu’il détaille avec un luxe de précisions extraordinaire, couleur par couleur, détail pictural par détail pictural… ». Enfin, il nous présente Le Dictionnaire Khazar du serbe Milorad Pavić.

0

Halte 4 : Daily-Bul & C°

Longue halte ensuite sur le stand Wallonie / Belgique en compagnie d’Yves De Bruyn, directeur du Centre Daily-Bul & C°, (expositions et archives) qui nous accueille et nous décrit à la volée (formidable !) quelques un des titres présents sur le stand. C’est d’abord l’association espace livres & création qu’il nous présente via son annuaire 2017 (55 pages). Yves poursuit en rappelant les fondements du Daily Bul revue cofondée par Pol Bury (9 occurrences) et André Balthazar (2 occurrences). Il nous dit ensuite quelques mots sur des éditeurs voisins comme La lettre volée (Quelque chose a bougé : la double épreuve de la photographie) ou bien encore Les impressions nouvelles (A voix Haute).

Entretien (1ère partie) :

0

Yves évoque aussi Topor, proche de cette galaxie d’artistes belges mordants, absurdes et drôles dont une exposition qui permet de le redécouvrir (disparu il y a déjà 20 ans) vient d’ouvrir à la Bnf. Yves nous a remis une brochure-catalogue de 43 pages richement illustrée des éditions Daily-Bul ainsi que 4 nouvelles éditées (2016) par la Fédération Wallonie Bruxelles, de Alain Munos, Jean-Luc Cornette, Véronique Janzyk et Giuseppe Santoliquido.

Entretien (seconde partie) :

0

0

Halte 5 : Bookwitty, Librairie alternative de poche

0

0

La dernière halte sonore sur le salon concerne une plateforme en ligne dénommée «  BOOKWITTY : libraire alternatif de poche qui vient de lancer sa version francophone. C’est Maxence Collette, qui nous propose une démonstration sur le stand, en compagnie d’un auteur visiblement intéressé par ce nouvel outil. L’un des atouts de ce site concerne l’absence de frais d’expédition, lorsque l’internaute passe par ce canal pour commander un ouvrage. Un document d’information distribué durant le salon (8 pages couleur) présente cette offre nouvelle en matière de recommandation d’ouvrages.

Légende : La culture,  chemin de sagesse (Titre du livre situé à droite du garde du corps de Madame La Ministre de la culture), anthropologie, folklore, divertissement ou gastrosophie (délicieux chocolat bio offert sur un stand des lettres africaines) ?

0

0

Quelques autres échos et trouvailles durant le Salon

 

  • Nous avons échangé quelques mots avec Pierre Hild, qui vient de faire paraître Pascal Comelade (16 occurrences), une galaxie instrumentale aux éditions Le Mot et le Reste.

 

  • Nous croisons ensuite sur le stand des éditions L’attente (Bordeaux), Anne Savelli que nous avions rencontrée en 2015 (in La bibliothèque en vadrouille n° 17) venue présenter son dernier ouvrage Décor Daguerre.

 

 

  • Nous découvrons aussi l’éditeur angevin Les artisans voyageurs, spécialisés dans les livres de voyage et de périples à vélo.

 

  • Sur le même espace (éditeurs des Pays de la Loire), nous nous arrêtons sur le stand des éditions 303 pour y découvrir leur dernier hors série consacré à la BD (paru en novembre 2016, 266 pages) sous la direction de François-Jean Goudeau.
  • Au stand, Rhône-Alpes-Auvergne, nous échangeons quelques mots avec Dominique Braillon- Iacovella des éditions La rumeur libre (Sainte Colombe sur Gand, Loire), entreprenante maison qui prépare une anthologie Andrée Appercelle à paraître. Nous avons choisi de placer cet entretien (audio) dans le billet consacré à Andrée Appercelle (entretien réalisé le 21 février 2017, La bibliothèque en vadrouille n° 107, balise 10).

Légende : Ateliers de réalisation de couvertures d’ouvrages célèbres par les illustrateurs hollandais (Wasco, Charlotte Dumortier,…)

Légende : La librairie polonaise de Paris présentait de la documentation fournie par l’institut du livre polonais et des éditions remarquables comme l’ouvrage de Marta Ignerska  et Anna Czerwinska-Rydel, ça va jouer!, traduit en français en avril 2016 aux éditions Format.

Textes, photographies (sauf celle sur le stand de radio France) et entretiens : Fabien Vélasquez.

Remerciements : Toutes les personnes rencontrées, auteurs, éditeurs, passants, (…)