La bibliothèque in situ n°45


Date : 5 février 2019
Heure : entre 16h35 et 16h45

Borborygme : Cie Sterno Circo Occipito

 

 

 

La bibliothèque in situ a pu échanger quelques instants après la séance scolaire donnée devant les Petites et Moyennes Sections de Maternelle de l’école de Bourogne. Entretien croisé avec Léa (régie) et Coline (cirque, jeu).

0

0

Cette compagnie installée à Toulouse, en tournée depuis plusieurs semaines (Kingersheim, Bourogne puis Chalon-en –Champagne, Auterive, Rodez, …) fait donc une halte deux jours durant, dans le Territoire de Belfort, après le Haut-Rhin et avant la Marne.

« Objet de l’association : favoriser, développer et promouvoir les arts du cirque et tous les autres moyens susceptibles de concourir à la réalisation de son objet social» La lecture de cet extrait des statuts de l’association, donne une indication sur la dimension sociologique que la compagnie souhaite aborder via des propositions pluridisciplinaires : en témoigne le sous-titre du spectacle «  corde lisse, danse, vidéo ». Coline en présentant la démarche de la compagnie, cite le GdRa* et José Montalvo comme étant des propositions l’ayant marquée.

 

« Ce projet de création est le premier spectacle dont je suis à l’initiative.
L’envie de cette création est née en 2013, après la naissance de ma fille, avec la volonté féroce d’élargir tant mes influences que ma pratique artistique.
C’est ainsi que le solo m’est apparu comme une évidence, me permettant une approche plus « fusionnelle » avec le public. » (Coline Garcia)

 

0

La discussion se poursuit par l’énumération d’une liste subjective, maladroitement griffonnée durant le spectacle -(Liste non exhaustive d’impressions & images entraperçues):

Dents

Tresse

« J’ai des oreilles »

Ombres

Salopette bleue

Collant

Sous-vêtements

« Elle grossit »

Mime

Gargouillis

Mouette projetée

Pomme

Squelette

Corps

Tissus

Organes

Cœur

1,2, 3 soleils

« Dans mon corps, je sens qu’il y a de la tempête »

Danse des Grimaces

Neige

« Bulles qui éclatent »

« Il sourit »

 

Les dix minutes s’achèvent par le partage de conseil de lectures et de ressources diverses : Coline convoque l’ouvrage de Katy Couperie, Dictionnaire fou du corps (Magnier, 2012) et l’ouvrage de Michel Odoul, Dismoi où tu as mal, je te dirai pourquoi (Albin Michel, 2003 & 2018).

Nous évoquons avec Léa et Coline, le film de Jonas Mekas Notes on the circus (1966), plongée réaliste dans l’univers du cirque Barnum : qui évoque à Coline, le spectacle éponyme de Ivan Mosjoukine.

Le spectacle s’achève par la célèbre et pétaradante chanson de Gaston OuvrardJe n’suis pas bien portant, dite dans des voix enfantines.

Des échos, des voix enfantines justement rencontrées quelques minutes après la séance tout public du lendemain (06/02/2019) : Ombeline et Gabin nous disent quelques mots…

Ombeline :

Gabin :

Légende : Avec le billet d’entrée du spectacle, Gabin a réalisé un fort joli bateau en pliage, qui glisse sur le programme du Festival Atlantide, reçu par la Poste, depuis Nantes…

0

 

*  : GdRA (depuis 2007) réunit un Anthropologue formé aux sciences humaines à l’EHESS, Christophe Rulhes insufflant ces disciplines dans les enquêtes qui nourrissent les écritures du collectif . Le GdRA admire ainsi la Personne, les communautés, l’ordinaire et l’expérience quotidienne qu’il insère dans ses histoires. Pour un théâtre pluriel et sans limites ou frontières, adressé à tout un chacun, se voulant ludique, sociologique, réflexif, ouvert dans ses processus et ses actions diverses.

Bibliographie :

 

Textes, entretien : Fabien Vélasquez
Photographies : Samuel Carnovali
Remerciements : Léa & Coline et les autres membres de la compagnie Sterno Circo Occipito