La bibliothèque en vadrouille n° 110   Mise à jour récente !


Date : 11 juin 2017
Lieu : Marché de la poésie, Paris
Heure : entre midi et 16h

 

Le Marché de la poésie fêtait ses 35 ans. A cette occasion, La bibliothèque en vadrouille a pour son 110 ème billet, arpenté les travées du marché en s’arrêtant sur quatre stands : déambulations vagabondes entre Paris, Libourne et Nolay… De la capitale à l’Aquitaine en passant pas la Bourgogne, plusieurs découvertes foisonnantes. Rencontre avec quatre éditeurs, deux hommes et deux femmes : Pascale Desmazières, Didier Vergnaud, François Grosso et Claire Paulhan.

0

#Halte 1 : Xerographes éditions

La cloche de l’église Saint-Sulpice sonne midi, c’est en compagnie de Pascale que nous découvrons les titres de cette petite maison installée depuis 2006 à la Goutte d’or. Pascale commente Jardiniers du bitume, petit livre édité en 2011, « exploration en Île-de-France subjective, non exhaustive faite de récits, portraits, images, impressions, et graines de passion, afin de croiser les regards sur une réalité sociale touffue et sur la place du végétal dans les politiques de la ville ». Nous nous arrêtons aussi sur la collection « Intempéries » dédiée à la poésie et à l’oralité ; ainsi que « Slam en poche », une petite collection consacrée à la découverte d’un quartier via le filtre de la poésie orale, urbaine. Pascale nous dit quelques mots de la revue des Xéros (15 numéros parus entre 2003 et 2017).

0

0

#Halte 2 : Le chemin de fer

La deuxième halte nous conduit sur le stand d’éditions voisines : les éditions nivernaise Le chemin de fer. Rencontre avec François Grosso.

Cette maison d’édition (4 occurrences dans les collections départementales) fait le pari de concevoir des livres illustrés : à la fois des textes classiques et contemporains. François s’attarde sur une des auteurs du catalogue : Béatrix Beck (1914-2008). Une auteure, un peu oubliée, disparue il y a bientôt 10 ans dont le chemin de fer publie 9 ouvrages. Autre titre que nous découvrons sur le marché : « Figures : 36 portraits de La Comédie humaine, vus par 36 artistes », publié en 2008.

Une carte promotionnelle sur le stand contient ce slogan accrocheur : «  Offrez des livres parce que les chocolats c’est périssable et les fleurs ça fait grossir. »

0

0

#Halte 3 : Le bleu du ciel

La troisième halte nous amène sur le stand des éditions Le Bleu du ciel (4 références dans les collections départementales) : Didier Vergnaud nous resitue le contexte de création de sa maison d’édition fondée à l’âge de 27 ans. Il décrit ensuite tout le travail effectué pour la promotion de la poésie via le support de l’affiche. Un médium qu’il véhicule via des expositions empruntables et une édition ( L’affiche de poésie, 1990 > 2010 ) permettant de faire connaître les poètes et la poésie contemporaine dans les médiathèques et centres culturels. Petit focus ensuite sur la collection sonore, plusieurs cd d’enregistrements de lectures publiques (Novarina, Prigent, Martel, Palmier,…). Durant l’entretien, Barbara Olszewska, artiste-vidéaste, sociologue de formation saisit quelques instants filmiques pour la revue en ligne Je vidéo.

0

Séquence sonore additionnelle : Didier Vergnaud nous raconte comment Bernard Heidsieck a conçu l’affiche qui sert aujourd’hui en quelque sorte de totem à sa maison d’édition, une affiche reproduite dans l’ouvrage grand format : « Djerassi », paru en mai 2009. Didier Vergnaud est aussi auteur depuis 1985. cf. ses interventions et éditions répertoriées sur le site du CIPM.

0

0

#Halte 4 : Claire Paulhan

Dernière halte sonore sur le marché en compagnie de Claire Paulhan, la petite fille de Jean Paulhan qui depuis 1996 œuvre avec la maison éponyme à son nom civil. Passionnée du récit autobiographique (antérieurement directrice de collection chez Ramsay et Verdier), Claire au micro de La bibliothèque en vadrouille, s’arrête sur trois auteures présentes dans son catalogue : Catherine Pozzi, Mireille Havet et Hélène Hoppenot. Elle dit en de brefs mots toute son admiration pour ses femmes pionnières et rebelles qu’elle publie dans de soigneuses éditions dotées d’appareil critiques. L’entretien se termine en évoquant : les Rencontres littéraires de Port Cros dont la troisième édition se tiendra du 5 au 8 octobre 2017. Un territoire, où dans les années 30, exista une intense vie intellectuelle.

0

0

# Halte 5 : instant photographique

Sur le stand du Daily Bul & c° (déjà découvert en mars à Livre Paris 2017), deux monstres sacrés se sont rencontrés : Jean-Pierre Verheggen (16 occurrences) et Antonio Segui. Le comédien Jacques Bonnaffé (12 occurrences) présent, a lu un extrait du Passé mélangé (Segui/Balthazar).

0

Pour aller plus loin : La bibliothèque en vadrouille n° 78 : le marché de la poésie 2016 (Archive)

Textes, photographies et entretiens : Fabien Vélasquez

Remerciements : aux 4 éditeurs/trices rencontrés.