La bibliothèque en vadrouille n°129   Mise à jour récente !


Date : 8 novembre 2018
Lieu : Danjoutin, collège Mozart
Heure : entre 22h30 et 23h45

Danielle Jaeggi : Dans le champ des étoiles

Légende : Présentation de la séance et début du débat, une éclipse se produit… ?

 

La 19è édition du Mois du Doc qui se déploie durant 16 séances dans tout le Département.
Le 8 novembre, au collège Mozart, avait la projection de Dans le champ des étoiles, un film réalisé par Danièlle Jaeggi en 2000.

Nous avons pu nous entretenir avec elle après la projection. Entretien en zigzag.

0

L’entretien débute par le rappel du contexte de création du documentaire qui bien que de commande, conserve une vraie fraicheur (18 ans après !) et un ton très personnel. Cité au générique, Quentin Bajac fut l’un des conseillers scientifiques du film.

Ce film réalisé suite à une commande du musée d’Orsay en écho de l’exposition éponyme « Dans le champ des étoiles. Les photographes et le ciel, 1850-2000 » présentée du 16 juin au 24 septembre 2000 est une passionnante traversée dans les coulisses de découvertes scientifiques concernant la photographie et l’astronomie. Un 52 minutes qui opère une remarquable synthèse en associant de nombreuses reproductions d’œuvres à la parole passionnée d’experts (Jean-Pierre Luminet, Jean Clair, Patrick Fuentes, disparu en septembre 2018).

La littérature est aussi au cœur du récit (V. Hugo, C. Flammarion, …).

Par l’entremise de Jean Clair et Jean-Pierre Luminet, Le film révèle le nom d’Étienne Léopold Trouvelot qui fut un foisonnant peintre-astronome dont les toiles (plus de 7000 dessins & pastels recensés) au réalisme saisissant, ont parfois atteint des degrés de représentation plus précis que la photographie. L’Observatoire de Paris a numérisé et mis en ligne plusieurs de ses photographies d’étincelles électriques et d’éclairs et Chromolithographies du soleil.

Née en Suisse, Danielle étudia le cinéma en France (à l’IDHEC), en 1968. Nous évoquons fort logiquement le film qu’elle a réalisé il y a 50 ans, avec Ody Roos : Pano ne passera pas.

Autre évocation : celle du film de Gérard Courant réalisé en 1991 dans sa série Couples, où l’on découvre Danielle aux côté de son mari de l’époque, le cinéaste Jean-Paul Fargier. Un film muet qui se déploie en quatre minutes, au cours desquelles se lit leur complicité d’alors.

Danielle nous explique aussi comment fut tourné un film intitulé « Sollers et Guégan ont deux mots à se dire », une joute oratoire entre deux écrivains, amis du couple. Louis Marcorelles dans un article du Monde, du 5 décembre 1980, signe une tribune qui relate ce que le spectateur voit à l’image.

Clin d’œil à la thématique du film de Danielle, juste avant d’arriver, vers 20h15, nous avons trouvé dans une boîte aux livres située à côté de la médiathèque, Une femme comme moi de Malaparte dans la belle édition La petite ourse (Lausanne), écho à la ville de naissance de D.Jaeggi, dont nous recopions ce passage :

« La montagne déchiquetée et rude, sillonnée de rides profondes, était plongée dans une lumière sidérale, froide et crue qui, à l’endroit où les rochers de lave font place aux forêts de genets et aux vignobles, devenait plus douce et se condensait en une ombre pâle, illuminée çà et là par la verte splendeur des vignes. » (p.17)

En fin de conversation, Danielle nous recommande la découverte du travail de David Dufresne, un cinéaste qui a notamment produit deux réalisations multimédia : L’infiltré et Hanna, La Rouge. Elle apprécie le travail de ce pionner de l’interactivité au cinéma, qui fût l’un des initiateurs d’UPIAN célébré en 2010 (il y a 8 ans), lors du Mois du Doc où avait été présentée une réalisation à l’Espace multimédia Gantner (Prison Valley, l’un de leurs webdocs).

Bonus… Entrevues, Souvenirs Souvenirs…

Petit son additionnel, à quelques jours de l’ouverture d’Entrevues, Danielle se souvient avec émotion et bonheur, de son invitation comme jury, la même  année qu’Alain Cavalier, où elle découvrit aux côtés de Janine Bazin, des cinéastes comme Biette, Frot-Coutaz ou Guiguet. Elle avait pu présenter son film La fille de Prague avec un sac très lourd (1979).

Bibliographie : Disponible à la médiathèque…

  • Clairs de lune : et autres textes [texte imprimé] / Flammarion, Camille, Auteur; Mahieu, Stéphane, Préfacier, etc.. – [Paris] : Ed. des Grands champs, impr. 2012. – 1 vol. (284 p.): ill., couv. ill.; 16 cm.ISBN 978-2-9540211-1-9
    Version numérisée Gallica.

 

  • De l’Oise à la Lune : Léon Fenet, photographies, 1883-1898 ; [exposition, Beauvais, Archives départementales de l’Oise, septembre 2012-mai 2013] [texte imprimé] / Ditte, Christelle, Secrétaire; Oise. Archives départementales, Auteur; Dubuc, Francis, Secrétaire; Malécot, Laetitia, Secrétaire; Ricard, Bruno, Directeur de publication, rédacteur en chef. – Lyon : Libel ; [Beauvais] : Archives départementales de l’Oise, DL 2012. – 1 vol. (127 p.): nombreuses ill. en noir et en coul., fac-sim., couv. ill.; 28 cm. Contient un flashcode.  Bibliogr. p. 126-127 . – ISBN 978-2-917659-25-0

 

Texte, entretien et photographies : Fabien Vélasquez
Remerciements : Danielle Jaeggi et Gilles Barthélémy.