La bibliothèque en vadrouille n°102   Mise à jour récente !


Lieu : école d’art de Belfort
Date : 17 janvier 2017
Lieu : entre 18 :00 et 19 :30

0

Les groupes Medvedkine : le regard de Paul Sztulman

0

0

Invité par l’école d’art dans le cadre de sa thématique champ social, enseignant aux Arts Décoratifs de Paris, Paul Sztulman est venu s’exprimer dans le fief ou presque des groupes Medvedkine.

C’est grâce à la revue L’image-Le monde (numéro 3) éditée par Léo Scheer parue à l’automne 2002 qu’il découvre le sujet dont il est venu parler : 15 ans après, sa première appréhension du cinéma militant réalisé par des ouvriers à Besançon et Sochaux dans les années 70, il a fournit un travail considérable pour reconsidérer cet objet d’étude au regard de la notion d’illuminations profanes, chère à W. Benjamin.

Sa communication a débuté par un propos liminaire sur le phénomène de l’établissement en usine destiné à le définir en citant deux ouvrages clés sur la question : L’établi de Robert Linhart et L’excès-L’usine de Leslie Kaplan.

Une version radiophonique de L’établi, lue par Sami Frey a été diffusée en cinq opus à partir du  26 décembre 2016 sur France inter : partie 1, 2, 3, 4 et 5.

Explication du phénomène de l’établissement :

0

Fragment de L’établi, lecture (premier extrait) et poursuite de son introduction :

0

Fragment de L’établi, lecture  second  extrait)

0

Il a choisi ensuite de se focaliser sur un film pour l’analyser en détail :  il s’agit de Lettre à mon ami Pol Cèbe , réalisé par Michel Desrois en 1971 :

Visionnez le film ici.

Où le ruban d’une autoroute se met à enregistrer les pensées… Un clap dans une voiture. Du cinéma ? Un piège à émotion, un instrument de classe ? Une caméra… Un instrument à ne pas mettre entre toutes les mains. Pas dans celles qui se joignent en signe de soumission, mais dans celles qui grattent la terre, se battent pour un soleil rouge que la pellicule peut dévoiler… Le cinéma, une histoire de sensibilité qui se fait outil pour une « classe de lutte »… Un film dont le texte se fait musique, une juxtaposition de dialogues et de mots qui se font écho d’une poésie au quotidien, de celle qui cherche le « defolcoat » perdu d’une enfance rouge… Un film à voir et à entendre.

Écoutez un fragment de la voix off du film :

0

Écoutez le début de son commentaire :

0

0

En fin de conférence, La bibliothèque en vadrouille a tendu son micro à Paul Sztulman pour qu’il nous dise quelques mots sur Chris Marker, initiateur de cette aventure des groupes Medvedkine : il recommande de découvrir absolument le film manifeste : « Le tombeau d’Alexandre » (1992) et souligne que l’un de ses films préférés est L’ambassade, réalisé en 1973.

0

Nous présentons en fin de billet, une bibliographie sur le sujet et citons quelques ouvrages disponibles à la médiathèque.

Dans la salle étaient présents, plusieurs personnes contemporaines de cette épopée : Jean Cadet, Christian Corouge,…

0

Bibliographie : non exhaustive, disponible à la médiathèque

  • Also known as Chris Marker [texte imprimé] / Lambert, Arnaud, Auteur. – [Cherbourg] : Point du jour (le), DL 2008. – 1 vol. (292 p.): ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul.; 22 cm. – (champ photographique (Le)) . Bibliogr. p. 287-292. Webliogr. p. 292. Bibliogr. des oeuvres de C. Marker p. 278-285. Filmogr. des oeuvres de C. Marker p. 271-278 . – ISBN 978-2-912132-45-1
  • A propos du CD-ROM  »Immemory’‘ de Chris Marker [texte imprimé] / Roth, Laurent; Bellour, Raymond, Auteur. – [Bruxelles] : Y. Gevaert ; Paris : Centre Georges Pompidou, 1997. – 157 p.: ill. en noir et en coul.; 20 cm. ISBN 978-2-930128-07-8 : 95 F
  • De la DST à Fresnes ou Trente et un mois de prison [texte imprimé] / Marker, Chris, Photographe. – Fresnes : Ecomusée, 1990. – 85 p.: ill., couv. ill.; 25 cm. – (Histoire et témoignages) .Filmogr. p. 83-84 . – ISBN 978-2-903379-19-3